Les ostéopathes du sport sont de plus en plus en vogue chez les sportifs professionnels, mais qu’en est-il chez les pratiquants de la méthode Lafay ?

Si le livre vert d’Olivier Lafay est devenu votre livre de chevet préféré, cet article est fait pour vous…

Est-ce que vous en avez marre :

  • de remettre vos séances de musculation à plus tard parce que vous avez mal ou dos ou ailleurs ?
  • de ne plus pouvoir faire les exercices B correctement parce que vous avez mal aux épaules et aux clavicules ?
  • de sentir des pertes de mobilités qui vous empêchent de vous sentir libre dans vos mouvements ?
  • d’avoir les genoux ou d’autres articulations qui craquent ?
  • d’avoir mal aux coudes lorsque vous faites K2 ?
  • d’avoir mal dans le bas ventre ou dans le dos lorsque vous faites H ?
  • d’avoir mal aux lombaires pendant les exercices A, alors que vous ne cambrez pas le dos ?
  • de souffrir de tendinites à répétition ?
  • de prendre quelques jours de repos, puis de voir les problèmes réapparaitre dès la reprise ?

Et pourtant, vous prenez le temps de vous échauffer au moins 15 minutes avant de vous entrainer, vous faites attention à ce que vous mangez, et vous vous étirez entre vos séances de sport…

Je sais, vous vous sentez victime d’une injustice… Vous n’êtes pas seul à souffrir de ces soucis.

Mais, avez-vous songé à consulter un ostéopathe ?

 

Méthode Lafay: Pourquoi se faire suivre par un Ostéopathe
Ostéopathie et pratique de la Méthode Lafay

Ce qu’il se passe dans votre corps lorsque vous pratiquez la Méthode Lafay

Cette méthode de musculation au poids de corps mérite son succès. De mon point de vue, c’est la seule vraie méthode permettant de développer un physique résistant, harmonieux, et polyvalent, en partant de zéro, avec le maximum d’Efficience. Je la conseille d’ailleurs à toute personne qui souhaiterait développer un physique plus athlétique, avec seulement 2 à 3 séances d’une heure par semaine. En plus de ça, Olivier Lafay son auteur, est extrêmement disponible et sympathique. Il suit avec attention l’évolution de tous ses élèves sur un forum gratuit de musculation sur lequel j’ai pu obtenir des dizaines de réponses à mes questions lors de mes débuts.

Ce que vous devez comprendre, c’est que la pratique de n’importe quelle activité entraine une adaptation.

Tout changement de votre environnement est perçu par votre corps comme un stress, parce que cela le déséquilibre et l’oblige à s’adapter pour retrouver son équilibre.

 

(Cette vidéo n’est pas destinée à promouvoir la consommation de produits laitiers industriels :-))

Revenons à nos moutons…

Dans le cas de la méthode Lafay, vous commencez à pratiquer la musculation, ce qui entraine différents changements:

  • Au niveau mécanique, vous faites de nouveaux mouvements, avec de nouvelles charges.
  • Au niveau alimentaire, vous modifiez la quantité et la composition de ce que vous mangez, ainsi que les heures de vos repas.
  • Au niveau émotionnel, vous vous fixez des objectifs, vous êtes confronté à la réalité de votre progression et au point de vue des autres, votre image de vous-même change, vous avez besoin de plus de sommeil, et tout votre mode de vie s’organise autour de votre nouvelle activité.

Vous le savez déjà. C’est grâce à ces nouvelles contraintes mécaniques que vos muscles s’adaptent et deviennent plus forts. Vos muscles étant plus robustes, c’est maintenant vos tendons qui doivent se renforcer pour faire face à la traction exercée sur eux par les muscles. Enfin, c’est l’ensemble de votre système musculo-squelettique qui a trouvé un nouvel équilibre.

La plupart des pratiquants traversent ce processus d’adaptation naturel sans encombre, malgré quelques courbatures après les séances, et quelques raideurs articulaires qui s’estompent en quelques jours.

D’autres pratiquants, devront faire face à des obstacles sur leur chemin: douleurs, gênes, blessures, …

Pourquoi est-ce que vous avez mal ?

On pourrait penser que le corps a besoin de temps pour s’adapter et qu’une évolution trop rapide à travers les niveaux de la méthode serait néfaste. Pourtant, ce n’est pas le cas. Un corps qui fonctionne correctement doit être capable de s’adapter face à ces nouvelles contraintes.

Lorsque des douleurs apparaissent puis persistent plusieurs semaines, on ne peut pas parler de douleurs d’adaptation. Il y a toujours une raison à la persistance d’une douleur, et c’est justement le boulot de l’ostéopathe de la comprendre.

Il y a donc souvent 2 raisons principales aux douleurs rencontrées par les pratiquants de la Méthode Lafay :

  • Première raison : une mauvaise exécution des mouvements est parfois en cause, il est indispensable de bien respecter les descriptions des exercices, et encore mieux, de visionner les tutoriels officiels des mouvements de la méthode Lafay sur Youtube. Si vous réalisez fréquemment des mouvements qui ne respectent pas la biomécanique de votre corps, il est normal que cela entraine des contraintes non physiologiques et donc des douleurs.
  • Deuxième raison : la méthode Lafay fait déborder votre vase.

Qu’est-ce que je veux dire par là ?

Au cours de votre vie, et ce depuis votre naissance, votre corps fait face à différents déséquilibres, qu’ils soient mécaniques, psychologiques, émotionnels, énergétiques ou autre. Vous ne vous en êtes pas forcément rendu compte car votre corps a réussi à compenser ces déséquilibres sans avoir besoin de vous le signaler avec une douleur (on peut parler de résilience).

Cependant, vos tissus gardent tout en mémoire. Par exemple, si vous avez déjà eu une entorse de cheville, un Ostéopathe le ressentira tout de suite, car même si vous n’avez plus mal, la qualité des tissus n’est plus la même. Des restrictions de mobilités persistent, et cela va devoir être compensé par d’autres parties de votre corps. Par exemple dans ce cas de l’entorse de cheville, il est probable que votre hanche ait compensé un manque de mouvement au niveau de la cheville. Vous avez donc une hanche qui a moins de résilience, c’est à dire moins de possibilité d’adaptation car elle a déjà compensé votre déséquilibre de cheville. Il suffira que votre hanche ait à compenser un nouveau problème pour qu’un conflit se crée et qu’une douleur de hanche apparaisse. (Par exemple cela arrive fréquemment lors de l’exercice H dans lequel le principal fléchisseur de hanche (le psoas) ne peut pas fonctionner correctement à cause d’une hanche en restriction de mobilité. Résultat : Une douleur dans l’aine qui se manifeste à la flexion de la cuisse).

L’exemple que je viens de vous donner est un cas typique d’adaptation mécanique. Sans rentrer dans les détails ici, sachez qu’il peut exister des pertes de mobilités de certaines structures du corps qui sont dues à des conflits émotionnels non résolus. Un bon ostéopathe doit être capable d’être suffisamment à l’écoute des tissus pour permettre la libération de ces mémoires, afin de restaurer la mobilité des tissus. Dans ce cas, c’est autant un soulagement physique qu’une prise de conscience qui se produit. Les répercutions d’une telle libération peuvent être colossales pour le bien-être du patient.

En résumé :

  • Certains traumatismes anciens ont été complètement résolus grâce aux mécanismes d’autorégulation de votre corps.
  • D’autres n’ont pas été résolus complètement, mais votre corps a trouvé une parade : un nouvel équilibre qui vous permet de ne plus souffrir de ces traumatismes.

Voila où je voulais en venir en vous disant que la Méthode Lafay avait fait débordé votre vase :

Votre corps est comme un vase qu’on remplit d’eau à chaque fois qu’on le pousse à se rééquilibrer. A chaque fois qu’il compense un traumatisme pas complètement résolu, c’est comme si le vase se remplissait un peu plus. Une fois que le vase est presque plein, il suffit de peu de chose pour qu’il déborde.

C’est précisément pour cela qu’une poignée de gens chaque jour me téléphone au cabinet en disant « j’ai fait un faux mouvement et je me suis complètement coincé du dos ». Le « faux mouvement » c’est d’avoir tourné la tête, ou de s’être baissé pour ramasser un stylo, etc.

La vérité, c’est qu’en arrivant au boulot, leur vase était déjà à ras bord, car ils compensaient des traumatismes non résolus depuis des années. Lorsqu’ils sont arrivés en retard au travail après une mauvaise nuit de sommeil, ça a rajouté une goutte de stress supplémentaire. Puis lorsque qu’ils se sont baissés pour ramasser leur stylo tombé par terre, KRAC! Bloqués. Leur vase a débordé à cause du « faux mouvement » qui était la goutte d’eau qui a fait déborder le vase.

Par cette simple métaphore, je viens de vous expliquer toute la logique de l’Ostéopathie.

L’Ostéopathie pour vider votre vase avant qu’il ne déborde

L’Ostéopathie permet de prévenir l’apparition de symptômes, en libérant les déséquilibres silencieux déjà présents mais non manifestés. On aide le corps à libérer les traumatismes (même très anciens) qui restaient non résolus, de façon à retrouver un meilleur équilibre.

Il faut comprendre que votre corps suit la loi de l’économie. Si résoudre un traumatisme demande plus d’énergie que de le compenser en changeant d’équilibre, il n’y a aucune raison de le résoudre, même si cela entraine une perte de mobilité de la zone en conflit.

Un ostéopathe va tester l’ensemble de vos tissus afin de retrouver ces traumatismes non résolus, et permettre à votre corps de s’en libérer.

Une séance d’Ostéopathie, c’est comme si vous vidiez votre vase, et que vous retrouviez plus de résilience. Plus de possibilité d’adaptation. Un corps tout neuf

De ce point de vue, il est intéressant de vous rendre chez l’ostéopathe au moins une fois par an. C’est même un minimum pour un pratiquant d’une activité intense de musculation comme la méthode Lafay. Une formule 1 qui roule tous les jours à 300 km/h a besoin de plus d’attention qu’une twingo qui fait 3000 km par an à 50 km/h.

D’un autre côté, la plupart des patients viennent consulter parce qu’ils ont une douleur, une maladie, ou un mal-être, et qu’ils veulent être soulagés.

Dans ce cas, l’ostéopathe va agir de la même façon, mis à part qu’il pourra faire des liens entre les traumatismes passés non résolus, et l’apparition des symptômes sur les zones compensatrices.

Le patient va donc être soulagé, mais il va aussi prendre conscience du pourquoi de ses symptômes. Il aura évolué sur le plan physique mais aussi sur le plan de son esprit, car il aura compris le lien entre sa douleur et son traumatisme. On peut à ce moment parler de véritable guérison. Le symptôme n’a plus lieu d’être, car il a joué son rôle de signal d’alarme.

A chaque restriction de mouvement, un peu de vie se perd, et un peu de souffrance s’installe. L’ostéopathe s’efforce à chaque fois, en restaurant la mobilité perdue, de faire disparaître la souffrance et de ramener la vie.

Comme vous le voyez, le champ d’action de l’ostéopathe ne se limite pas à débloquer les gens qui ont des lumbagos. L’Ostéopathie est une médecine douce et holistique (qui prend en compte la globalité du patient) qui peut être utilisée pour améliorer la santé de n’importe quel individu.

Un ostéopathe est un professionnel de première intention, il est donc capable de faire un diagnostic et de savoir si la prise en charge d’un patient relève de son champs de compétence, ou s’il doit le renvoyer vers un autre professionnel de santé.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *